Le Monde des Possibles

Description

Les migrations ont toujours existé et ont toujours répondu au besoin fondamental d’assurer sa survie. Or la politique migratoire actuelle met en danger ceux et celles qui partent de leur pays pour assurer une sécurité à eux/elles mêmes et leurs enfants. Les actions et projets poursuivis par l’association défendent une politique économique et sociale respectueuse des droits fondamentaux, de la sécurité sociale pour toutes et tous d’une part et une lutte spécifique pour les droits des migrants d’autre part. Ces orientations se matérialisent au quotidien dans les actions suivantes : Actions politiques/artistiques dans l’espace public. Cours de français langue étrangère (FLE) et d’informatique sur 4 niveaux pour personnes primo-arrivantes – inscriptions permanentes. Cours d’informatique pour personnes inscrites au FOREM. (PMTIC) – Espace Public Numérique. Service social (soutien administratif et juridique). Inscrites dans les objectifs suivant : Soutenir la création de collectifs issus des dynamiques interculturelles mises en place. Renforcer l’exercice critique et l’action politique. Privilégier les capacités d’expression des minorités. Développer des projets d’expression culturelle minoritaires. Soutenir la participation des personnes à une société interculturelle. (“Nothing about us without us”) – renforcer l’usage du français. Nous tenons particulièrement à : Un accueil sans réserve : Quelle que soit sa religion, sa nationalité, son appartenance à un groupe social, toute personne qui se réclame de la Convention de Genève relative aux primo-arrivants doit pouvoir bénéficier d’un accueil dans notre pays et peut faire appel à notre association. Une indépendance affirmée : Le Monde des Possibles intervient sans relâche auprès des pouvoirs publics et des institutions parlementaires nationales et européennes pour promouvoir l’exercice du droit d’asile. Plus spécifiquement : Notre centre est ouvert en permanence et accueille toute l’année des personnes primo-arrivantes désireuses de se former au français langue étrangère et à l’informatique. Le Monde des Possibles est soutenu par le Fonds Social Européen, l’Union Européenne, la Fédération Wallonie Bruxelles, la Ville de Liège (Interculturalité), le Ministère de l’Emploi et de la Formation (PMTIC – Wallonie), le cabinet des Affaires sociales et de la Santé ( Wallonie), la Fondation Roi Baudouin, l’Organisation Internationale de la Francophonie, la Province de Liège, le FOREM, le Service Public Fédéral Intégration Sociale, la Fondation Anna Lindh, le Fonds Social Européen, la Loterie Nationale.

Priority dream

What?

Nous rêvons de développer un service d'interprétation autogéré par les personnes migrantes. Suite aux récents flux migratoires, il existe un écosystème favorable dans le champ de l'économie sociale pour ce type d'initiative (coopérative par exemple).

Why?

Parce qu'il limitera l'ethnostratification du marché du travail, les discriminations à l'embauche dont beaucoup de personnes migrantes font l'objet. Parce qu'il contribuera à une politique d'intégration respectueuse des droits fondamentaux et à la valorisation des savoir-faire des diasporas en Europe (Eurégio Meuse-Rhin). Parce qu'il confèrera aux personnes migrantes interprètes le statut d'acteurs économiques à part entière.

Who?

Les personnes demandeuses d'asile ou reconnues réfugiées par la Convention de Genève. Dotées d'un permis de travail et français B2 qui leur donne accès à l'interprétation.

Where?

En Province de Liège principalement. Des projets internationaux sont en cours (Erasmus+, DG Culture, DG Emploi,...).

Needs?

Renforcement des compétences des personnes migrant.e.s en interprétation/gestion en vue de leur insertion socioprofessionnelle au sein d'une coopérative wallonne. Constitution d'une équipe d'interprètes structurée sur le projet de coopérative (soft skills) Définition d'un référentiel de compétences du métier d'interprète en milieu social. Articulation au décret de la Wallonie qui régit l'interprétation / balise le SETIS.

Resources?

L'association dispose d'agréments qui régissent son fonctionnement mais dans lesquels le développement d'un service d'interprétation autogéré n'est pas éligible. Nous fonctionnons actuellement sur fonds propres.

Short term?

Sollicitation de référents externes spécialisés en économie sociale pour former les interprètes du projet. Implémentation d'une étude de faisabilité et définition d'un modèle économique, statuts d'une coopérative.

Long term?

Passage en coopérative

Company that support us

We use cookies

Please, accept these sweeties to continue enjoying our site!